Pensées et Réflexions

Bilan 2019

81203759_2911464455572306_8610705337311297536_n

À l’écriture de ces mots, mon chum essaie de coucher Lina pour sa sieste et je stress à savoir ce que je vais porter pour le souper puisque nous sommes partis à la course de la maison ce matin pour nous rendre à la clinique pour apprendre que Lina a une pneumonie. J’aimerais vous dire que l’année 2019 a été une année remplie de bonheur infini et de joie, mais ce serait vous mentir. Si vous me lisez depuis un moment vous savez que je ne suis pas du genre à sugarcoat la réalité. 2019, tu as été dure. VRAIMENT DURE. Mais… comme tout défi dans la vie, j’ai su tirer des apprentissages de toi qui m’accompagneront dans l’année à venir. Comme le veut ma tradition, et comme vous l’avez voté sur mon sondage, voici mon bilan 2019 sous forme d’article.

2019 a été une année de deuil. Deuil familial, deuil de la femme et la mère que je voulais tant être et deuil de la gestionnaire que j’ai déjà été, mais que je n’ai pas l’occasion de retrouvée pour mille et une raisons.

En janvier, j’ai perdu ma grand-mère. Chose la plus difficile que j’ai eu à vivre de toute ma vie….et ce n’est pas peu dire. Ce que j’en retire : J’ai la capacité de fonctionner et de prioriser ma famille même lorsque mon cœur est totalement en miette et que ma vie perd tout son sens. J’ai une force de mentale (qui a des limites… je l’ai découvert sur le tard) exceptionnelle qui m’a permis de poursuivre mon rôle de maman malgré l’état d’engourdissement généralisé qui m’a envahie suite à son départ soudain.

81728571_1230609890469794_1169021498753548288_n
Ma grand-mère, Lina et moi Noël 2018

En février, j’ai appris que c’est dans les moments les plus sombres que les amis et la famille amènent la lumière. Le jour où nous avons célébré la vie de ma grand-mère (je trouve ça moins morbide que de dire qu’on a souligné sa mort), des amis ont fait plus de 200km de route simplement pour être là pour moi. Présents alors que je morvais ma vie en hoquetant pour retrouver mon souffle, mascara qui orne l’entièreté de mon visage en prime pendant que je rendais un dernier hommage à ma grand-mère devant une salle d’inconnus. J’avais zéro classe et avec du recul je me questionne à savoir s’il y a un seul mot qui est sorti de manière audible au micro…. Mais 2019, tu m’as rappelé  que je ne serais jamais seule. Que les amis que je chéris sont la famille que j’ai choisie. Et ça, c’est une méchante belle leçon!

81251315_2915032765207931_3690675426201436160_nEn mars, j’ai pris la décision de retrouver une parcelle de ma joie de vivre et de mon état de bien-être physique en recommençant l’entraînement. Je me suis joint à un groupe de femmes exceptionnelles qui m’ont supporté à travers les défis du quotidien et même si mon parcours n’a pas été parfait (et n’a pas été permanent…. J’ai repris la quasi-totalité du poids que j’ai perdu), j’ai découvert que je peux faire des choses difficiles. Que je peux m’entraîner comme un athlète ! Que ma santé est une priorité et que l’entraînement demeure une façon saine pour moi de faire sortir le méchant. Je suis capable de faire 20 pushups. Je peux squatter avec 50 lbs dans les mains (désolée pour vous mes chers tunnels carpiens). Je peux faire des burpees et pousser les limites de ce que mon corps pense être difficile. Même si je dois réapprendre à organiser mon quotidien pour me permettre de retrouver celle que j’étais au printemps, j’ai appris en 2019 que l’entraînement est une priorité pour moi et que je peux être un modèle pour ma fille.

81384912_788738974922524_6249469482046062592_nEn avril, nous avons vendu le condo. Quelle belle nouvelle! J’avais tellement hâte d’officialiser que la maison était à nous et d’avoir enfin une résidence que nous avions choisie ensemble et dans laquelle on bâtirait notre futur. C’est également en avril que je suis allée rencontrer l’équipe de la direction générale pour demander une mutation afin d’avoir un poste plus près de la maison. Je me revois, 4h de sommeil dans le corps, n’ayant pas parlé avec professionnalisme à un groupe d’adultes depuis belle lurette, les cernes jusqu’au nombril et le fond de teint beaucoup trop foncé pour ce temps de l’année, en train de me vendre au DG pour qu’il accepte de me placer dans l’Ouest de l’île. Je retiens de tout ça que j’ai la capacité de paraître top shape et lucide même en manque de sommeil intense. J’ai osé foncer et demander du changement alors que j’aurais été bien à l’aise de retourner dans mon ancien milieu où tout était connu. Qui dit changement de milieu, dit retour à la case départ.

Les mois de mai et juin se sont déroulés à une vitesse folle. Des boîtes, des allers-retours à Victoriaville pour voir mes parents, encore des boîtes et du magasinage. Ça se résume pas mal à la préparation et la réalisation de notre déménagement. Et à des dépenses monstrueuses. BEAUCOUP TROP de dépenses.

L’été est arrivé et j’ai tenté de profiter de notre maison et de chaque moment avec ma croquette. En arrière-pensée, j’avais toujours cette crainte du retour au travail et le deuil de savoir que bientôt mon rôle de maman à temps plein serait finit. Il serait hypocrite pour moi de vous faire croire que j’ai profité pleinement de tout ce que la vie m’offrait. Plus mon retour au travail approchait, moins j’étais bien émotionnellement.

Les mois qui ont suivi mon retour au travail ont été parsemée de larmes, de frustrations, d’insatisfaction et de manque de sommeil. Une petite fille tellement comblée et heureuse à la garderie et une maman qui s’en veut quotidiennement de ne pas pouvoir l’accompagner toute la journée. Des enjeux dans mon milieu de travail qui me font questionner mon choix de carrière et une dégringolade de ma capacité à être heureuse dès que bébé et mon homme dorment.

81450799_570968926816531_6558840520452341760_n

Bref, je retiens de 2019 les éléments suivants :

  • Il faut s’écouter et savoir s’arrêter. Le fait de se rendre au bout du rouleau ne fera pas de moi une personne plus efficace sous prétexte que j’ai donné tout ce que j’avais.
  • Certaines personnes ne comprendront jamais mon vécu, et c’est correct comme ça. Cela dit, j’ai le droit de vouloir mieux et de quitter la situation lorsque je sens qu’elle ne me permet pas de cheminer.
  • La mère parfaite n’existe pas. PEU IMPORTE À QUEL POINT JE VEUX L’ÊTRE.
  • Nous étions un couple avant d’être parents et c’est important de prioriser les amoureux que nous sommes.
  • Le 15lbs de plus sur la balance ne définit pas qui je suis, mais j’ai le droit de vouloir travailler à le faire disparaître si je le fais sainement et pour les bonnes raisons.
  • Dormir est la chose la plus importante au monde. Ne pas dormir est de la torture à petit feu. Cela dit, il n’y a aucun remède magique à un bébé qui ne dort pas.
  • Il y a beaucoup de critiques par rapport aux médias sociaux, mais personnellement ils m’ont permis de créer des liens et de renouer avec des gens exceptionnels.

56728376_10161628359930113_3056212304501669888_o

Je pourrais continuer pendant des heures parce que même si 2019 a été une bitch, elle a été riche de leçons. Pour 2020, je ne souhaite qu’une chose : savoir m’écouter davantage. Cela implique naturellement que des changements sont à l’horizon pour moi, car j’ai quelques éléments de ma vie actuellement qui me déplaisent et qui m’amènent à vouloir Level up sur certains aspects. Mais, j’ai la santé, j’ai une famille et des amis en or et j’ai une vie de famille avec un homme fabuleux et une petite fille qui me fait redécouvrir la magie des petites choses. Je vous souhaite à tous d’être émerveillés par le quotidien, d’avoir la santé et d’en faire une priorité, mais surtout d’être entouré d’amour. Parce que comme le disait Lennon : Love is all you need.

Bonne année!

80640876_455736668443979_1577920815037415424_n

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s