Pensées et Réflexions

Chère fille de région ,

Chère fille de région,

Bienvenue dans ton nouveau chez-toi. Là où la vie roule en accélérer et où les lumières brillent si fort qu’elles te rendront la vue parfois brouillée. Tu l’as finalement fait. Tu as décidé de débarquer dans la grande ville. Bienvenue dans ta nouvelle vie, où tu découvriras sans l’ombre doute une nouvelle version de toi. La fille de région version 2.0. Plus « gutsy » et plus fonceuse que jamais. Dans celle-ci se cache inévitablement une petite fille bien anxieuse devant tant de changement, mais tu verras, l’aventure sera magnifique. Elle regorgera de positif. De hauts et de bas. Et au bout, tu constateras qu’il n’y a rien qui se compare au béton de la ville pour récolter les rêves que tu as semé dans la terre fertile de ta campagne natale.

Cela dit, je dois te mettre en garde. Avec tous les gratte-ciel qu’on y trouve, tu verras, il sera facile de te sentir au-dessus des gens. D’avoir l’impression que ta réalité est toute différente de celle que tu as connue jusqu’à présent. Malgré la facilité avec laquelle tu peux maintenant atteindre les nuages, tente du mieux que tu peux de garder tes pieds sur terre. Conserve ta naïveté et tes valeurs communautaires. Salue ton voisin et cède ta place à cette vieille dame qui tente de demeurer debout entre deux stations de métro. Garde ton cœur pur tout en prenant conscience que désormais, les itinérants et les mendiants feront partie de ton quotidien. Malgré la tristesse et la frayeur qui t’animent à chaque fois que tu en rencontres, ce n’est qu’une question de temps avant que tu parviennes à les ignorer, omnibulée par ta propre vie. Parce que tu dois être avisée, chère fille de région, que la ville nous place devant beaucoup de gens en détresse et qu’éventuellement, pour se protéger, elle nous rend insensible au malheur des gens. Prends le temps de donner tes vieux vêtements plutôt que de les jeter et de saluer les mendiants même si tu n’as rien à leur donner. Chaque vie est importante et mérite, au minimum, d’être reconnue, ne serait-ce que par un sourire rendu.

Et puis, tu feras des rencontres. Elles seront toutes aussi intéressantes les unes que les autres et elles viendront chavirer tes conceptions et préjugés. Pour mille et  une raisons. Parce que, tu dois admettre que dans ton petit village, le seul noir a été adopté et que les seules personnes voilées qu’on y retrouve sont les petites mesdames qui portent un foulard sur leurs cheveux les dimanches matins venteux. Ici, les nationalités et les croyances se mélangent pour rendre la vie dynamique. Tu pourras goûter à la culture du monde entier. Voyager en visitant chaque quartier. Voir tes sens déroutés et tes valeurs chamboulées. Ne laisse pas l’inconnu t’apeurer. Fonce vers lui. Tu découvriras possiblement que le Bollywood est ta danse préférée et que la nourriture grecque, afghane et libanaise n’a rien à voir avec ce qu’on t’a servi au resto de ton coin. Va dans les festivals. Échange avec les gens. Si tu es chanceuse, tu auras la piqûre du voyage. Tu auras envie de voir de tes propres yeux ce que ces nouvelles rencontres t’ont partagé. Et tu réaliseras que la crainte, la méfiance et les préjugés que tu avais ne s’appliquent qu’à une infime partie de ces « étrangers » et que ta vie est d’autant plus riche grâce à eux.

Malgré tout, chère fille de région, sois consciente qu’éventuellement tu feras le deuil de la quiétude que tu as connu depuis ton enfance. Tu tomberas possiblement sous le charme de l’activité constante de la ville tout en trouvant refuge dans ton coin de pays lorsque les klaxons de la ville deviennent intolérables. Tu feras également le deuil de certaines amitiés qui, la distance étant difficile à surmonter, s’effriteront au même rythme que tes freins lorsque tu es coincé dans le trafic quotidien. Si, comme c’est mon cas, tu t’entoures des bonnes personnes et que tu prends le temps de t’arrêter  pour méditer sur la façon dont ta vie a changé, tu réaliseras à quel point tu as fait du chemin en peu de temps. Saisis toutes les occasions qui te sont présentées et profite de chaque moment. Tombe en amour avec ta ville et, en retour, elle te permettra de grandir et d’accéder à ton idéal. Parce que, même si je crois fermement que la région permet à chaque fille de grandir avec des repères adéquats et de construire la fondation inébranlable pour leur permettre de débuter l’ascension vers leur rêve, la ville est celle qui ouvre les portes et qui leur permet d’y accéder.

N’oublie jamais d’où tu viens. Conserve tes expressions et ton accent qui font rigoler tes nouveaux amis. Et surtout, conserve ton village comme repaire  tranquille. Prends le temps de te ressourcer lorsque ta tête est un peu trop dans les nuages. Parce que, bien qu’il n’y a rien qui se compare au béton de la ville pour récolter les rêves que tu as semé dans la terre fertile de ta campagne natale, il n’y a rien comme celle-ci pour te ramener à l’essentiel : l’humble maison jaune où tu as découvert tes passions, le sourire de tes parents qui placotent sur le balcon, le rire innocent de ta petite sœur et la nature que tu as prise pour acquise pendant toutes ces années.

 lafillebio

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s