Europe·Hongrie·voyage

10 choses à faire à Budapest, Hongrie

title

Budapest, qui est née de l’union des villes de Buda et Pest, est la plus grande ville de la Hongrie. Se démarquant de par ses lumières aux teintes jaunâtres, par son peuple accueillant et le Danube qui en sépare les deux parties, celle dont tout le monde prononce incorrectement le nom (on doit dire BudapeSH et non pas le son St) est unique et l’augmentation du nombre de visiteurs qu’elle accueille depuis quelques années est tout à fait justifiée. D’ailleurs, elle est ma ville « coup de cœur »  de notre voyage en Europe à l’été 2016.  Avec sa monnaie (le forint) et sa langue (le hongrois) qui la distinguent des autres pays de l’Europe, la capitale hongroise offre une panoplie d’activités à ses visiteurs qui font en sorte qu’ils garderont un souvenir positif de leur temps qu’ils y ont passé. Voici donc un top 10 des activités à faire à Budapest pour en tirer le maximum.

  1. Église Matthias

 

Située du côté Buda de la ville, cette église catholique est le lieu de couronnement de plusieurs Hongrois souverains. Dès qu’on la voit, on a l’impression d’entrer dans un monde féerique.  Elle a des allures de château et offre une vue inégalable sur le côté Pest de la ville. Un must! Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau de toute ma vie.

 

  1. Chain Bridge

Si vous voulez voir la ville autrement et faire monter votre adrénaline d’un cran, en grimpant sur les rampes du pont suspendu vous y arriverez. Seul bémol, j’ignore s’il est légal de le faire. Intéressant à savoir : les lions de chaque côté du pont n’ont pas de  langue.

 

  1. Voir la ville de nuit

Le pont Margrit est sans doute l’emplacement idéal pour voir la beauté que la ville a à offrir. Offrant un chemin sécuritaire pour les piétons, il est possible de faire arrêter le temps pendant quelques instants et de se laisser charmer par la ville. Mon premier contact avec Budapest s’est fait ainsi, et je recommande fortement à tous ceux qui ne l’ont pas encore fait d’ajouter « voir la ville de Budapest en soirée » sur leur bucketlist. Il existe également plusieurs compagnies qui offrent une croisière sur le Danube pour observer le tout à  partir de l’eau, mais mon mal de mer étant imprévisible, j’ai préféré ne pas me soumettre à l’expérience. Cela dit, je suis persuadée que ça en vaut le coût!

Sans titre.png

  1. Bains Szechenyi

Ma visite des bains fut mon cadeau d’anniversaire de la part de mon amoureux pour mes 29 ans. L’eau étant puisée directement de deux sources naturelles, ils constituent les plus grands bains à usage thérapeutique en Europe. Construits entre 1908 et 1913, ils comprennent une portion extérieure et intérieure dans lesquelles on retrouve sauna, piscine et bains à températures variées. Il y a également un service de massothérapie et d’esthétique. Si jamais vous optez pour ces derniers, soyez avisé, c’est loin de la  massothérapie avec huiles essentielles, petite musique zen et mains délicates que l’on retrouve ici. En fait, c’est tout le contraire. On vous installera sur une table en ciment et un homme qui a des traits physiques semblables à ceux de Shrek viendra vous dénouer et faire craquer le corps. Ce sera libérateur tout en étant drôlement inconfortable.

Bon à savoir : il y a une odeur particulière qui résulte du mélange des éléments que l’on retrouve dans l’eau et cela peut être incommodant pour certaines personnes. Il faut également être à l’aise à se retrouver entourée de beaucoup de gens puisque l’endroit est très achalandé pendant le jour.

  1. Chaussures au bord du Danube

kjk

Je n’en ai pas parlé souvent dans le cadre du blogue, mais je m’intéresse beaucoup à l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Lors de chacun de mes voyages, j’ai pu découvrir des liens entre les pays visités et les impacts qu’a eus la guerre pour eux. Le mémorial dont il s’agit ici est en souvenir des hommes, femmes et enfants qui ont reçu comme ordre d’enlever leurs chaussures aux abords du Danube avant de se faire fusiller par des soldats du parti Arrowcross (un parti politique fortement influencé par le parti Nazi de Hitler).

 

  1. Szimpla kertmozi Bar

Situé dans le quartier juif de Budapest, le bar est entièrement constitué de matériel recyclé auquel les propriétaires ont donné une seconde vie. Le décor éclectique, la sélection d’alcool et l’énergie qui se retrouvent sur les lieux en font un « must ». La terrasse extérieure est splendide et suffisamment couverte pour permettre de prendre un verre sans brûler sous les rayons du soleil.

 

  1. Observer les gens locaux

img_4164

Si vous me suivez depuis mes débuts, vous savez désormais que l’une de mes activités préférées à faire lorsque je suis à l’étranger est d’observer les gens locaux. J’aime me retrouver dans un endroit calme où je peux simplement porter une attention à la façon dont vivent les gens de la place. Les cafés et les parcs sont les endroits tout indiqués pour le faire. J’aime les regarder interagir, écouter leur conversation (même si je n’en comprends pas un mot) et m’imaginer ce qu’ils font dans la vie. J’ignore si cela relève de mon imagination ou bien d’un besoin de comparaison entre ma réalité et les autres, mais jusqu’à présent, cet exercice m’a toujours mené à la même conclusion : nous sommes tous les  mêmes. Endroits différents, même humains.

8. Le parlement

Ici, c’est une évidence puisque le parlement est un incontournable. De jour ou de  nuit, il est impressionnant à voir. Avec un peu de chance, comme ce fut le cas pour nous, vous pourrez observer le changement de garde.

 

  1. Foodtrucks

À la  sortie du Szimple  Kert, nous sommes tombés par hasard sur une petite ruelle où logeaient une dizaine de foodtrucks. Différents et à faible coût, nous y sommes arrêtés pour déguster un repas. J’y ai découvert le cheeseburger authentique : entièrement fait de fromage. Un petit délice à découvrir. Évidemment, l’offre n’équivaut en rien à celle que l’on retrouve lors des 1ers vendredi du mois à Montréal, mais pour la tranquillité et la qualité de la nourriture qu’on y retrouve, j’opterais pour ceux de Budapest n’importe quand.

 

  1. Le paprika

img_4077

Ceci n’est pas vraiment une activité en soi, mais je ne peux parler de Budapest sans mentionner le paprika (qui  soit dit en passant signifie poivron en hongrois). Il est très intéressant de circuler dans les marchés publics de la ville et les restaurants locaux pour y découvrir les plats traditionnels qui utilisent le paprika. Coup de cœur des amateurs de piquant : la pâte de piment.

 

GoldArrow17.png

 

Quelques infos supplémentaires importantes à savoir sur la ville

  • Il est interdit de vendre de l’alcool dans plusieurs districts de la ville après 22h.
  • La connexion internet n’est généralement pas très rapide ou accessible.
  • Budapest est l’une des villes les plus accueillantes que nous avons eu la chance de visiter.

 

Évidemment, les activités décrites ici ne représentent qu’une portion de tout ce que Budapest a à offrir. J’espère que cet article a permis de piquer votre curiosité un peu et donner envie d’en apprendre davantage sur cette ville superbe.

À bientôt pour d’autres aventures,

capture1

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s