santé

Les randonnées : la nature à son meilleur

La saison des randonnées en montagne est officiellement arrivée et ça me réjouit au plus haut point (ouf la référence haha). En effet, d’ici notre départ pour l’Europe à la fin du mois de juin, mon homme et moi prévoyons faire une randonnée par semaine, question d’être bien préparés pour les longues journées de marches et d’exploration qui nous attendent. Comme je suis une « vendue » de la promenade en montagne, j’ai cru bon de vous fournir quelques petites informations sur cette activité de plein-air accessible à tous. Pour ce faire, cet article abordera les concepts de base de la randonnée en montagne ainsi que quelques propositions d’endroits à visiter.


Les outils/équipement

À priori, je vous dirais que l’un des grands avantages de la randonnée en forêt est que le seul équipement dont vous avez besoin pour la pratiquer est une pair d’espadrille et une bouteille d’eau. Par contre, après plusieurs montée l’année dernière, j’ai rapidement pris conscience que la crème solaire est essentielle afin de bien protéger la peau. Un amour pour le chasse-moustique est également née de mon expérience puisque la forêt, particulièrement en milieu humide ou mouillé, est le lieu parfait pour la ponte d’œufs de divers insectes qui ne demandent qu’à se nourrir de sang humain. Aussi, après m’être  retrouvée à plusieurs reprises à bout de souffle en essayant de suivre le rythme de mon amoureux qui fait des pas six fois plus long que les miens, j’ai décidé de faire l’achat de bâtons de randonnée qui peuvent également être utilisés pour la raquette en hiver. Finalement, puisque nous faisons régulièrement des randonnées de plusieurs heures et que mes chevilles et mes genoux ont des faiblesses liées à un surmenage en danse, j’ai investi pour faire l’achat de bottes de randonnée imperméables qui offrent un support supplémentaire à la cheville.

Matériel essentiel :

*bouteille d’eau hermétique
*écran solaire
*anti-moustique (particulièrement si un plan d’eau se retrouve près de la montagne)
*vêtements confortables
* souliers fermés

Ce qu’il faut savoir

paranomique charlevoix
Parc des Grands-Jardins

La randonnée est excellente pour améliorer son endurance physique et cardiovasculaire. Dépendamment des dénivellations des explorées, le corps se retrouve constamment  déstabilisé et plusieurs muscles sont solicités afin de rendre la montée réalisable. Cela dit, la randonnée n’est pas sans son lot de risques et il est essentiel à mon avis de demeurer alertes et conscient de ceux-ci lorsqu’on entame un escapade en montagne.

1- les animaux

La nature est la maison de plusieurs animaux sauvages. Bien que les risques de rencontrer un lynx, un cougar ou un ours ne sont pas extrêmement élevés, il n’est pas impossible que ça se produise dépendamment des endroits visités et du moment de l’année. Aux animaux viennent s’ajouter les serpents et les insectes qui, bien que peu nombreux à être venimeux ou mortels, peuvent surprendre et terrifiés plus d’un explorateur. Il est donc essentiel de demeurer à l’affût des signes qui indiquent la présence de ceux-ci à proximité de votre emplacement et au besoin de se renseigner à priori sur les précautions à prendre en cas de rencontre. Si vous retenez qu’une chose de cette article, j’espère que ce sera la suivante:  un randonneur averti en vaut deux.

2- la météo

Avant de partir, il est essentiel de vérifier la météo prévue afin d’être bien préparer pour l’excursion à réaliser. En cas de températures élevées, il faut prévoir de l’eau supplémentaire afin d’éviter l’insolation. En cas de pluie, un manteau imperméable est de mise et les bâtons sont fortement recommandés. Aussi, il ne faut jamais oublié que plus on monte en altitude, plus le mercure descend et que le vent augmente. Je vous recommande donc d’apporter un chandail supplémentaire pour le sommet afin d’éviter d’avoir froid.

3- La saison

Le moment de l’année est également un indice important tant qu’à la qualité des sentiers. Au printemps, par exemple, les sentiers sont en période de dégel ce qui signifie qu’ils sont bouetteux par endroit et couvert de neige à d’autre. À cela s’ajoute l’instabilité du terrain dû à son ramolissement ce qui peut rendre la randonnée plus ardue. En revanche, à l’automne, plusieurs sentiers ferment durant la période de la chasse. Il est donc essentiel de se renseigner sur la situation des sentiers afin de ne pas se déplacer jusqu’à la montagne pour rien.

4- les sentiers balisés
Bien que des accidents peuvent se produire en demeurant à l’intérieur des sentiers balisés, le risque de blessure ou de chute diminue grandement en respectant les limites des pistes. Renseignez-vous à savoir quelle couleur ou symbole représente votre piste et n’hésitez pas à demander une carte au poste d’accueil lorsque possible. Si des gens ont pris le temps de délimiter les zones où la randonnée doit se réaliser, il y a sans aucun doute une raison.

Prérequis de santé

Pour commencer, je vous dirais que le seul prérequis en matière de santé est la présence de deux poumons fonctionnels ainsi qu’une capacité à marcher. Cela dit, plusieurs facteurs peuvent influencer le degré de difficulté de la montée prévue. Tout d’abord, l’inclinaison de la pente est importante à considérer, particulièrement lorsqu’on la met en relation avec l’altitude de la montagne. Plus l’inclinaison est élevée sur une courte distance (altitude réduite) plus la montée sera exigeante et exigera d’efforts. La météo est également un facteur dont il faut tenir compte puisque le terrain exploré peut varier en fonction du climat. Par exemple, lorsque j’ai fait la montée du Mont-Ham en octobre 2011, je considérais qu’il n’était pas très exigeant physiquement. Cependant, lorsque je suis allée le monter en avril 2015, alors qu’il était encore glacé et que nous devions nous agripper à des cordes et porter des crampons à glace sous nos bottes, je l’ai trouvé drôlement plus exigeant.

Les bienfaits

mauricie
Parc de la Mauricie

Les bienfaits qui découlent de la randonnée sont multiples. Pour débuter, j’apprécie le fait qu’elle nécessite de s’éloigner de la ville. Elle a évidemment une composante anti-anxiogène pour moi. Du point de vue de la santé, elle améliore le tonus musculaire, travaille le cardiovasculaire et, par moment, oblige une force de caractère pour permettre au corps de trouver l’énergie nécessaire pour continuer l’ascension. Elle développe sans aucun doute la capacité d’endurance des membres inférieurs. C’est un entrainement complet, exigeant et tellement valorisant lorsqu’on atteint finalement le sommet.

La randonnée m’oblige continuellement à confronter mes limites physiques et mentales. Elle m’amène à accepter certaines de mes lacunes tout en me permettant de constater mes progrès. Elle me permet de me surpasser et d’être fière de chaque petite montée qui m’exige un effort qui, quelques semaines plus tôt, je n’aurais pas été en mesure de réussir.

Un recueil « spirituel »

spirit

Je l’ai mentionné un peu plus tôt, mais j’apprécie particulièrement le fait que les montagnes se retrouvent généralement loin de milieux urbains. Pour mettre du poids sur cet énoncé, j’irais même jusqu’à dire que le fait de me retrouver dans un milieu naturel, isolé et silencieux a quelque chose de mystique. Il y a un atmosphère, voir une énergie, dans ces endroits qui apportent automatiquement un sentiment de bien être et de ressourcement. Dans les bois, il n’y a généralement pas de connexion internet alors tout est à la source la plus pure qui soit. Aucun courriel ne se rend à moi. Aucun texto. Aucun téléphone. Je suis libérée de mon petit téléphone portable et de son emprise sur moi (totalement assumée soit dit en passant) le temps de quelques heures. Évidemment comme j’ai un partenaire de randonnée, nous échangeons généralement pendant que nous marchons mais lorsque nous nous retrouvons à un point d’observation ou au sommet, nous prenons le temps de contempler, en silence,la beauté que nous offre la nature et que nous prenons malheureusement trop souvent pour acquis. Bref, on se retrouve à l’essentiel et on l’apprécie.

Quelques suggestions de sentiers

Ayant commencé la randonnée l’année dernière, je ne peux fournir de l’information sur l’ensemble des sentiers de la province ou à proximité de Montréal. Par contre, je peux vous partager mon expérience sur les endroits que j’ai visité. Voici donc la liste de quelques montagnes «coup de coeur» que nous avons exploré Alex et moi.

Mont Ham , Ham-Sud- avril 2015 –

mont ham

Lorsque nous nous y sommes rendus au printemps 2015, les conditions étaient très difficiles. En effet, nous avons eu besoin de louer des pics de glace pour placer sous nos bottes. La sympathique femme à l’accueil nous a avisés dès notre arrivée que l’ascension allait être compliquée par moment, précisant que certaines portions du sentier ne pouvaient se réaliser sans utiliser la corde installée. Une fois rendus au sommet, la réalité nous a rentrée durement dedans : le sentier plus facile que nous souhaitions emprunter pour la décente était introuvable après quelques mètres (les balises étaient probablement ensevelies sous la neige). Bref, la descente fut laborieuse puisque nous avons dû prendre le même chemin. Bref, je suis fière de l’avoir fait, mais je ne recommanderais aucunement à des gens de niveau débutant de se rendre au Mont-Ham avant la période de dégel. Cela dit, j’ai déjà fait la montée en automne et l’expérience était totalement différente (lire ici : beaucoup plus agréable). Le tout se fait assez rapidement et offre des panoramas intéressants à plusieurs moments.
Altitude : 713 m      Distance du sentier l’Intrépide : 1,7 km     Tarif:7,00$ par adulte.
Pour info : http://montham.ca/

Parc de la Mauricie -mai 2015

parcmauricie
Même si j’ai passé une partie de mon enfance dans la région de la Mauricie, je n’avais jamais exploré son parc. Quelle magnifique première expérience j’ai eu. Nous avons débuté notre marche dans le sentier (en boucle) du Lac-Solitaire. Ce dernier, d’une distance de 5,5km, croise celui du Ruisseau-Bouchard. Nous avons donc décidé, une fois à l’intersection, de poursuivre notre route sur ce second sentier. Constats : Le sentier est bien entretenu (malgré quelques balises manquantes) et offre plusieurs points de vue. Soyez averti toutefois : il commence raide.
Distance  du sentier Ruisseau-Bouchard : 8,3 km    Temps: nous l’avons fait en 3h15 (mais le parc prévoit 4h)      Tarif: gratuit en 2017 pour célébrer le 150e anniversaire des parcs nationaux.

Pour info : http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/qc/mauricie/index.aspx

Parc des Grands-Jardins, Saint-Urbain (Charlevoix) – Juin 2015

charlevois
Époustouflant! Je n’ai pas d’autres mots. Déjà que la route pour se rendre au parc est un festin pour les yeux, la prise de vue une fois au sommet rend l’expérience encore plus magique. La randonnée sur le sentier de la Chouenne est agréable, rapide et offre deux points de vue. Une fois au sommet, une corde de sécurité délimite bien le terrain stable. L’aménagement que nous y avons retrouvé n’a pas eu d’égal jusqu’à présent.

Distance du sentier : 4,8 km      temps : environ 2h        Tarif : gratuit en 2017 pour célébrer le 150e anniversaire des parcs nationaux.

Pour info : http://www.sepaq.com/pq/grj/

Autres randonnées réalisées:

  • Camel’s hump, Vermont
  • Mont Arthabaska, Victoriaville
  • Parc de Fortierville, Fortierviille
  • Parc de la forêt Ouareau, Notre-Dame-de-la-Merci

Plusieurs autres ascensions sont à venir au cours de cette année. Je vous en donnerai des nouvelles assurément. N’hésitez pas à me suivre sur Instagram pour voir les clichés de celles-ci.

D’ici-là, bonne randonnée!

signature

Advertisements

2 réflexions sur “Les randonnées : la nature à son meilleur

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s