Athène·Europe·Grèce·Santorini

La Grèce : là où tout à commencé

img_7194En commençant l’écriture de cet article, je ne peux m’empêcher de sourire. Après plusieurs articles qui parlent de cuisine dans les dernières semaines, j’ai décidé de m’éloigner de tout ça pour vous faire un compte-rendu de mon pays chouchou. De mon coup de cœur. De celui qui a tout commencé pour moi. Celui que je rêvais de visiter toute petite et qui est venu à moi alors que je ne m’y attendais aucunement. Une décision sur un coup de tête qui m’a apporté énormément tout en gardant une partie de moi sur ses plages rocailleuses qui offrent des couchers de soleil inégalables. La Grèce, c’est comme ma meilleure amie. Elle est beaucoup trop loin pour que je lui rende visite chaque jour, mais je la vois dans les petites choses du quotidien.

La Grèce, c’est si complexe et pourtant si simple. C’est la magie des paysages des îles mélangée à la détresse que l’on observe dans les rues de la capitale le soir. Voici donc un bref récit de mes deux semaines passées là-bas à l’été 2013.

La Grèce c’est…. du Couchsurfing sans arrêt

Comme j’ai eu moins de 20 heures pour planifier les quinze journées et nuits en terre grecque, la solution idéale pour le logement, au grand découragement de ma mère adorée, a été de faire du Couchsurfing. C’est donc en ne sachant pas trop qui m’attendait une fois rendue à Athènes que j’ai embarquée dans l’avion. Tout ce que je savais était que mes trois premières nuits seraient chez un Georgios et qu’il venait me chercher à Syntagma Square à 19h30 le soir de mon arrivée. Une fois installée dans le lit qui m’était réservé, je me suis branchée au Wifi et j’ai fait des recherches pour trouver mes « hosts » pour les jours suivants.

Je ne dirai jamais assez à quel point chacune des personnes rencontrées lors de ce voyage m’a ouvert les yeux sur d’autres horizons. Chacune avait son histoire, un attachement inébranlable face à sa terre natale, des opinions, des croyances et surtout, chacune avait quelque chose à m’apprendre.  J’ai appris à faire confiance aux gens et à la vie lors de ce voyage. J’ai compris que pour chaque personne mal intentionnée, il y en a une dizaine qui avait un bon cœur et une volonté d’aider sans attente. J’ai créé des liens avec plusieurs personnes lors de ce voyage et malgré que nos relations se résument présentement à quelques échanges sur Skype, elles demeurent toutes très importantes pour moi.

 

La Grèce c’est… le paradis pour la geek culturelle que je suis..

Partout! Partout où l’on regarde il y a des sculptures, des ruines et des éléments se rapportant à la mythologie et à la dramaturgie. J’ai été émue à plusieurs reprises face à toute l’histoire qui ornent les rues du pays, mais le plus marquant demeure le Temple Olympique de Zeus. Il y a quelque chose de vraiment impressionnant à se savoir sur les lieux des premiers Olympiques. Malheureusement, comme j’y étais seule lors de mon passage et que j’étais bouche bée par l’expérience, je n’ai pris que quelques clichés de l’endroit. Cela dit, la Bibliothèque d’Adrien, L’Acropole, l’Agora romaine le Temple de Vénus, le Théâtre de Dionysos et plusieurs autres endroits ajoutent à l’expérience culturelle que l’on peut vivre à Athènes. Par contre, il est important de savoir que tout ferme à 15h, à l’exception du Temple Olympique. Pour ne pas manquer votre chance et pour éviter de calciner sous les rayons du soleil, il faut y aller tôt! 🙂

 

La Grèce c’est…. les plages de roches et les couchés de soleil.

img_7211

Ce voyage fut mon premier contact avec la méditerranée et quel contact ce fut! Oubliez tout de suite les plages de sables blancs qui vous coince entre les orteils, ici la plage est constituée de cailloux. Pour sa part, l’eau est si magnifique que les mots me manquent pour la définir. Je crains de ne pas savoir rendre hommage aux vues extraordinaires que nous offre cette mer. Évidemment, mon coup de coeur va au coucher de soleil que l’on peut observer sur l’île de Santorini, plus particulièrement à Oia. Soyez prévenu : des centaines de touristes et de locaux s’assemblent sur un peu partout à l’extrémité de l’île pour regarder le soleil plonger lentement dans son lit d’eau. J’y ai assisté à cinq reprises et j’ai été éblouie à chaque fois. 

Si vous ne comptez pas aller sur les îles, il existe de belles plages en banlieue d’Athènes qui sont facilement accessibles en monorail. Je me suis rendue à celle de Glyfada lors de ma visite et j’ai adoré l’ambiance qu’on y retrouve.  Si jamais vous désirez y aller le soir, plusieurs boîtes de nuit se trouvent en bordure de la mer et vous assurent une soirée inoubliable. Si les boîtes de nuit ne sont pas votre truc, il y a plusieurs restaurants bien situés également. Par contre, il faut s’attendre à payer en conséquence. 

 

La Grèce c’est…. la nourriture

Je dis souvent aux gens que j’ai eu l’impression de sentir l’ail pendant un mois après être revenue de la Grèce. À ce jour, après avoir visiter plus d’une quinzaine de pays, je considère encore que la nourriture grecque est la meilleure. Remplie d’aliments frais et de saveurs exquises, j’ai été complètement conquise par chacun des repas consommé là-bas. Je suis même sortie de ma zone de confort en goûtant à de la pieuvre pour réaliser que ça goûte le ballon à la moutarde.  J’ai commandé des dizaines de pitas et gyros, des salades, de la moussaka, des aubergines panées et surtout : du tzatziki. J’ai été surprise de constater que les frites sont déposées dans le pita et j’ai développé une dépendance au smoothie aux fruits de la passion et au yogourt grec glacé. Et que dire des desserts ? Sucré, mielleux, feuilletés et juste… wow ! 

 

La Grèce c’est…. romantique

bardh

Il y a réellement quelque chose de magique sur les îles qui fait en sorte que l’amour semble flotter dans les airs. Lorsqu’on y est, c’est comme si notre coeur veut partager toutes les découvertes avec quelqu’un d’autre. Plusieurs de mes souvenirs les plus marquants ont eu lieu avec un jeune homme rencontré là-bas : une trempette dans la mer sous la pleine lune, un tout de moto sur la caldera, des dégustations de vins dans des vignobles sur l’île, des discussions jusqu’au petit matin couchés sur le toit d’un restaurant fermé en observant les étoiles. Ce n’était certainement rien de significatif au point de vue émotif, mais le temps passé avec Bardh m’a permis de découvrir un autre côté de la Grèce que j’espère pouvoir montrer à mon amoureux cet été. Bardh et moi communiquons encore par Skype quelques fois par années et à chaque fois il filme le coucher de soleil pour me le montrer et mon coeur sourit un peu en réalisant la chance que j’ai eu de partager ce moment-là avec un ami comme lui.

La Grèce c’est…. les soirées Bouzouki

img_7185

Oubliez les clubs tendance avec un DJ et des milliers de lumières laser. Ne pensez surtout pas vous coucher avant 5 heures du matin parce qu’en Grèce, le party débute vers 2 heures! En gros, les soirées Bouzouki sont des soirées traditionnelles où un chanteur est live sur scène et où les gens exécutent des danses traditionnelles. L’ambiance est tout simplement impressionnante. Fait intéressant : historiquement, les spectateurs lançaient des assiettes aux pieds de l’artiste qui performait. Par contre, à cause des blessures fréquentes, la loi a interdit ce geste en 1970. Aujourd’hui, des plateaux de fleurs sont vendus sur place et les gens (généralement les hommes) les lancent en direction de la femme qu’ils souhaitent charmer. Plus la nuit avance, plus les fleurs sont lancées en masse et sans direction précise.

La Grèce c’est tout ça et plus encore. Soyez à l’affût prochainement pour des articles qui suggèrent un Top 5 d’activités à faire à Athènes et Santorini.

À bientôt!

signature

 

 

 

 

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “La Grèce : là où tout à commencé

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s